22/11/2012

Echange de services entre particuliers

AgendAide est un espace ouvert pour l'échange de services entre particuliers.

 

AgendAide est basé sur des valeurs d'entraide et de partage.

 

Ce site a pour vocation de vous aider dans la vie de tous les jours et de faire partager vos compétences au moyen simple et rapide pour échanger des services, sans aucune contre-partie financière.

 

Les compétences que vous possédez peuvent être utiles à des particuliers de votre entourage ( villages, villes, quartiers) qui peuvent à leur tour vous le rendre par d'autres savoirs

 

Vous disposez de temps et vous désirez mettre votre savoir faire a la disposition des autres, ou vous souhaitez une assistance. Véritable lieu d' entraide , permettant de faire face aux petits ou gros tracas du quotidien. Un réseau pour vous faciliter la vie, valoriser vos compétences .

 

Le principe est très simple.

 

Vous placez une demande ou offre dans une des quatorze catégories (dans chaque catégorie existent des sous catégories)

 

- Vous souhaitez de l'aide pour déménager

 

- Vous avez des problèmes d'informatique

 

- Vous avez des meubles à monter. Vous ne savez pas comment faire,

 

- Vous souhaitez apprendre la poterie

 

http://www.agendaide.fr

Victoire de Copé : un mélodrame comique et lamentable

Les primaires de l'UMP ont une fois de plus démontré, selon le correspondant suisse, que le pire en politique est français. La Ve République doit changer, elle ne "fabrique que des nains".
Photomontage : Carole Lyon, Courrier international
Jean-François Copé a donc emporté la présidence de l’UMP avec 98 voix d’avance, au terme d’un psychodrame où le comique se disputait au lamentable. Dépasser en ridicule le congrès socialiste de Reims paraissait mission impossible. Mais en politique française le pire est toujours probable. L’élection à la présidence de l’UMP a démontré que si la gauche est souvent maladroite, la droite sait se montrer gauche. Le spectacle cocasse des deux concurrents, François Fillon et Jean-François Copé, revendiquant chacun la victoire, le feuilleton des magouilles réciproques, le "petchi" — cet helvétisme nous permet d’éviter un mot plus gaulois — des opérations électorales internes ont décrédibilisé l’UMP, fer de lance fort émoussé de l’opposition.

Pourquoi les deux grands partis de gouvernement français sombrent-ils dans le grotesque chaque fois qu’il s’agit d’élire leurs dirigeants? L’an passé, le Parti socialiste nous avait offert un petit espoir en organisant avec succès sa primaire pour désigner le candidat de la gauche à la présidentielle. Mais peu après, le PS retombait dans ses vilaines manières en nommant son premier secrétaire au terme d’une désignation digne du Parti communiste chinois. Ce travers chronique traduit l’incapacité de la classe politique française — de gauche comme de droite — à comprendre la société mondiale globalisée qui est aujourd’hui la nôtre, qu’on s’en lamente ou qu’on s’en loue.

Caciques blanchis sous le harnais des médiocres ambitions personnelles, accumulant les mandats afin de conserver leurs gamelles bien remplies, ne parlant d’autre langue qu’un anglais à la Raffarin et écorchant la leur à force d’en faire du bois pour pipeaux, les hommes politiques français ne quittent pas du regard leur nombril hexagonal, sans se rendre compte qu’il devient toujours plus petit. Les institutions de la Ve République ne créent plus de géants et ne fabriquent que des nains. Il est donc temps de les changer afin qu’émergent les forces vives qui sauront préparer la France à faire ce grand saut dans la société globalisée qu’elle redoute tant.

20/11/2012

ISRAËL-PALESTINE • Les Anonymous déclarent la cyberguerre à Israël

Selon The Guardian, les sites du gouvernement israélien ont subi environ 44 millions d'attaques depuis que les bombardements de Gaza ont commencé, le mercredi 15 novembre. Toutefois, une seule offensive aurait réussi, interrompant un des sites du gouvernement pendant dix minutes.

Les Anonymous ont déclaré, dans un message vidéo mis en ligne dimanche soir, avoir lancé l'opération OpIsraël en représailles aux attaques sur Gaza. "Nous frapperons tous les sites et tout ce que nous estimons être dans le cyberespace israélien en représailles à la maltraitance infligée aux personnes de la bande de Gaza." Ils ajoutent qu'Israël subira leur "colère totale et déchaînée" si les bombardements ne cessent pas. Selon BBC Online, les hackers revendiquent déjà le piratage de 87 sites Internet.

Les hackers propalestiniens auraient notamment visé le site du président d'Israël, Shimon Pérès, qui a subi plus de 10 millions d'attaques, celui du ministre des Affaires étrangères, Ehoud Barak, avec 7 millions de tentatives de piratage, enfin celui du Premier ministre, Benjamin Nétanyahou, avec 3 millions de cyberattaques.